Pulse

François Lamargot

mercredi 23 novembre 2022

Danse

20h00

|

THÉATRE L'HERMINE

0h50

Tarif C De 30 € à 10 €

Le langage des corps : brillant, multiple et universel

DISTRIBUTION

Chorégraphie / Mise en scène

François Lamargot

 

Danseurs interprètes

Alexandre Gastoud, Joël-Elisée Konan, Cassilda Marcoulet, Erwan Tallonneau, Anabella Pirosanto, Oscar Layus, Mariam Kamara

 

Regard extérieur, dramaturgie :

Maryse Poulhe

 

Lumières :

Allan Hové

 

Conception vidéo :

Claudio Cavalari 

 

Scénographie :

Benjamin Lebreton

 

Un spectacle présenté par le Centre Chorégraphique National de la Rochelle/Poitou-Charentes, Compagnie Accrorap, direction Kader Attou
CDLP - P.Doussaint GPS&O - Les Mureaux

LE SPECTACLE

Cette pièce chorégraphique se concentre sur les corps et ce qu'ils peuvent raconter à eux seuls pour une thématique percutante en lien avec notre société actuelle et notamment la compétition extrême à laquelle tout être-humain est soumis. 

 


La distribution est composée de danseurs forts de leurs capacités à voyager d'une technique à l'autre : danse contact , approche au sol par le break mais aussi house dance, contemporain Différentes approches avec lesquelles j'aime jouer pour nuancer l'intention d'une pièce et les personnages qui la composent. Un langage qui ne saurait se réduire à une forme d'expression."

À PROPOS

 

 

"... Il suffit d’un rien pour que tout parte en sucette. La pulse se précipite vers une forme de syncope , les mots se perdent entre le recraché et l’onomatopée pour s’achever sur le grand air de Norma que l’on finit par siffler. "
Toute la Culture

 


" Pour cette nouvelle création, je souhaite approfondir le processus amorcé avec Reflets : Ce solo évoquait une forme de schizophrénie à travers nos perceptions multiples. J'incarnais un homme face à son miroir et ses projections mentales, très loin de ce qu'il est en réalité. De ses illusions surgissaient des personnages loufoques et décalés dans un univers fantasque. Humour, autodérision mais aussi étrangeté, parfois peur... Autant de nuances émotionnelles avec lesquelles j'aime jouer pour créer de l'ambivalence et du relief dans mon fil conducteur. Des personnages qui peuvent faire sourire, rêver mais s'avérer effrayants sous certains aspects. Une manière de souligner l'aspect schizophrénique de notre mental[...]. "
François Lamargot